25e Festival de Gérardmer 2-jan-18

Festival International du Film Fantastique

Gérardmer - 25e Edition - Du 31 janvier au 4 février 2018

www.festival-gerardmer.com

Communiqué de presse n°1
Communiqué de presse n°2
Affiche officielle
Dossier de presse

Lancé en 1994, le Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, dans les Vosges, s’est affirmé comme l’un des rendez-vous majeurs du 7e art en France, mais aussi comme une référence du genre au niveau européen. Une grande fête à laquelle participent chaque année près de 40 000 spectateurs passionnés.

En 2018, la manifestation fête sa 25e édition avec une cinquantaine de films, dont un grand nombre d’avant-premières, mais également de multiples animations gratuites et familiales : expositions, salon littéraire, ateliers jeunesse, soirées ludiques, concerts de musiques de films, etc.

En salles, la programmation regroupe tout autant des réalisations grand public que pour cinéphiles avertis. Au total, 110 projections sont programmées de jour… comme de nuit. Les films en compétition - longs et courts métrages - sont départagés par des jurys composés de personnalités.

Touristiquement, la station de Gérardmer offre aux festivaliers la possibilité de coupler leurs séances à des activités de loisirs grâce à ses domaines skiables alpins et nordiques, mais aussi de profiter des magnifiques paysages de la région. La ville compte une trentaine d’hôtels ainsi que de nombreux gîtes, appartements meublés, chambres d’hôtes, etc. De quoi passer un séjour inoubliable entre neige et cinéma… lors de ce millésime anniversaire !

Mathieu Kassovitz, président du jury longs métrages

Réalisateur, acteur, producteur, césarisé en 1995 pour Regarde les hommes tomber de Jacques Audiard (Meilleur Espoir masculin) et en 1996 pour La Haine (Meilleur Film et Meilleur Montage notamment, mais également récompensé par le Prix de la Mise en Scène au Festival de Cannes en 1995), le président du jury longs métrages du 25e Festival de Gérardmer est aussi un passionné de boxe qui a effectué son premier combat amateur le 10 juin dernier. Il sera d’ailleurs à l’affiche de Sparring en janvier 2018, œuvre se déroulant dans le milieu du « noble art ».

À plusieurs reprises, Mathieu Kassovitz a ainsi démontré qu’il n’hésitait pas à monter sur le ring. Artiste engagé, il a marqué les esprits par ses films et rôles « coups de poing » à l’image des Rivières pourpres qu’il signe en 2000, et de ses interprétations dans Amen de Costa-Gavras (2002) - où il joue un prêtre alertant l’opinion publique sur la Shoah -, Munich de Steven Spielberg (2005) ou Vie sauvage de Cédric Kahn (2014).

En 2003, Mathieu Kassovitz plonge dans l’univers fantastique en réalisant Gothika avec Halle Berry et Penélope Cruz avant de se lancer, en 2006, dans un projet de science-fiction nommé Babylon A.D., adapté d’un roman de Maurice G. Dantec. Depuis 2015, il interprète Malotru, personnage principal de la série Le Bureau des Légendes se déroulant dans le milieu du renseignement extérieur français, et fut l’an passé à l’affiche du dernier film de Michael Haneke, Happy End.

Un hommage à Álex de la Iglesia

Passionné par la bande dessinée, le cinéaste espagnol Álex de la Iglesia fait ses premiers pas au cinéma dans les années 1990, repéré par Pedro Almodóvar qui produit son premier film Action mutante. Comédie sombre, qui dessine les codes de son cinéma, fantasque, baroque et gore, le film lance sa carrière et annonce son goût pour l’humour noir.

Son second long métrage, Le Jour de la Bête (1995), exquise comédie satanique, subversive et déjantée, est un succès aussi bien public que critique. Il remporte le Grand Prix au Festival de Gérardmer 1996, et six Goya en Espagne, dont celui du Meilleur Réalisateur.

Véritable frondeur, Álex de la Iglesia alterne allègrement la réalisation de comédies décalées (Mort de rire, 1999), noires ou horrifiques (Mes chers voisins en 2000 ou Le Crime farpait, 2004), avec celles de thrillers, films d’horreur, westerns (800 Balles, 2002) ou road-movies (Perdita Durango, 1997).

Il remporte en 2010 le Prix du Meilleur Scénario et le Lion d’argent du Meilleur Réalisateur à la 67e Mostra de Venise pour le poignant et corrosif Balada triste. En 2013, il revient à la farce de ses débuts avec la comédie d’épouvante Les Sorcières de Zugarramurdi et remporte huit Goya.

À travers son œuvre, aujourd’hui culte, il ne cesse de populariser la comédie noire et le fantastique décalé. Le Festival du Film Fantastique de Gérardmer est honoré de rendre aujourd’hui Hommage à un cinéaste incontournable, qu’il a soutenu tout au long de sa carrière et dont il a présenté tous les films fantastiques.

Festival International du Film Fantastique
29 avenue du 19 Novembre - BP 105
88 403 Gérardmer Cedex
Téléphone : + 33 (0)3 29 60 98 21
info@festival-gerardmer.com